7 MARS 2015 - DANSE 53

13h50, Paris 5e, jardin de l’École Normale Supérieure. C’est samedi, tout est tranquille. En attendant d’entrer salle Weil où a lieu le séminaire de Anne Sauvagnargues et de Anne Querrien sur Guattari, j’aurais aimé faire quelques rencontres humaines. Mais il n’y presque personne. Je fais donc des rencontres non humaines : je danse la lumière du soleil, la pierre, les arbres et les bruits de l’eau.

Écrire commentaire

Commentaires : 1
  • #1

    Muriel Roland (dimanche, 08 mars 2015 15:25)

    Bleue lutine pensive à la fontaine