8 MARS 2015 - DANSE 54

14h30, parc de la cité universitaire. C'est étonnant comme parfois, lorsque je danse dans certains lieux ou auprès de certaines personnes, j'ai l'impression d'être totalement invisible :-)

J'aime assez ça. Si je l'étais vraiment, je pourrais danser des tas de situations, accompagner les gens au quotidien par des danses invisibles, comme les anges dans Les ailes du désir, le film de Wenders.

Écrire commentaire

Commentaires : 1
  • #1

    Muriel Roland (dimanche, 08 mars 2015 19:32)

    Hors-jeu: âme follette du ballon tourbillonnante