Programme pédagogique 
Information actualisée le 1er décembre 2021 

 

OBJECTIFS :

  • Acquérir les outils d’expression de la technique Corps sismographe® et son langage : Réel Machine.

  • Développer une compétence à activer ce langage Réel Machine dans la composition instantanée in situ.

  • Développer une aptitude à engager un rapport simultané à l’intériorité et à l’extériorité dans l’expression.

  • Développer une compétence à activer des relations aux environnements, aux partenaires de danse et au public, comme sources de l’expression.

  • Pouvoir articuler ces apprentissages au corpus de l’ensemble des matières transmises.

  • Développer une expression singulière à partir des outils transmis afin de créer une expérience artistique forte et partagée.

  • Pouvoir articuler son propre langage artistique au Langage Réel Machine afin de développer sa propre créativité afin de pouvoir l’exercer ensuite dans ses créations.

  • Acquérir une compétence à articuler théorie et pratique, à mener une réflexion théorique, philosophique, sociale et personnelle sur les enjeux de son travail artistique.

  • Apprendre à utiliser le jeu de cartes Réel Machine dans les processus de création.

  • Obtenir la certification à la méthode Corps Sismographe® : Acquérir une compétence des matières enseignées, pour pouvoir les mettre en pratique à des fins de création artistique et/ou de pédagogie.

 

Ce programme propose une formation et une certification de la méthode de danse Corps sismographe créée par Nadia Vadori-Gauthier.

 

“Corps sismographe” est une méthode qui propose l’acquisition d’outils contribuant aux processus de création personnels et collectifs ainsi qu’au développement de techniques d’expression scénique. Le corps, à l’instar d’un sismographe, capte des information de son environnement (des sens et des perceptions) et le trace en temps réel, par la danse. Les danseurs apprennent à différencier ce qu’ils perçoivent et à le mettre en œuvre dans leur expressions et leurs créations. 

 

Tout au long de la formation le programme intègre à la fois :

1. L’apprentissage des bases de la méthode, leur intégration et à leur application dans la pratique.

2. Des outils avancés d’interprétation et de composition chorégraphique instantanée. 3.Un socle théorique impliquant des références philosophiques et artistiques en lien à la pratique

4. Des mises en situation de transmission.

 

Jeu de cartes

Un jeu de cartes, « Réel Machine », spécialement conçu par Nadia Vadori-Gauthier pour développer les processus de création, sert de support à cet apprentissage. « Réel Machine » est le nom du langage chorégraphique mis en œuvre de façon ludique et créative par le jeu de cartes de la méthode. Un exemplaire personnel de ce jeu sera remis à chaque participant.

 

Organisation d'une journée

Le matin, le focus est mis sur la présentation et l’acquisition des outils composant la base de la méthode. Des exercices sont proposés afin de faciliter l’appropriation et l’acquisition des outils et matières. Nous invitons un dialogue constant entre pratique et théorie, proposant des repères artistiques historiques et des références philosophiques, afin de tisser des liens avec les sujets d’études par une pensée en mouvement en relation au monde contemporain. Ce temps est primordial pour que chaque stagiaire puisse éprouver les enjeux de la matière avec laquelle ils vont ensuite pouvoir se constituer une palette d’outils d’expression et créer des compositions chorégraphiques.

L’après-midi, est consacré à la mise en pratique des outils avec lesquels nous avons travaillé dans des exercices du matin. Les stagiaires sont amenés à proposer des formes chorégraphiques à partir de ces outils. Chacun fait l’expérience d’être à la fois créateur et spectateur du travail des autres. Des retours sont faits à chaque étape afin d’analyser ce qui a été fait. Des liens sont fait tout au long de la formation entre les différentes matières afin que chaque participant puisse avoir une vue d’ensemble de la technique et puisse faire des liens entre les différentes matières et outils.

 

CERTIFICATION :

 

En fin de cursus, les participants ayant validé toutes modalités pédagogiques et rendu leurs travaux personnels, seront certifiés de la méthode Corps sismographe®. Cette certification leur permettra d’en utiliser les protocoles et le nom, tant dans leurs créations que dans leurs communications publiques et de transmettre cette méthodes dans leurs stages et ateliers personnels. 

Cette formation leur permet pas de certifier d’autres personnes à cette méthode.

 

Modalités de certification 

La Présence et l’assiduité sont requises à chaque module.

Un journal de bord sera tenu tout au long de la formation.

 

 

Certification :

Un travail personnel hors de la formation est requis pour chacun des modules et à remettre aux formateurs :

1. Remplir un questionnaire sur les matières abordées.

2. Donner un temps de transmission pédagogique ( à une ou plusieurs personnes, pratique ou théorique) sur la matière du module et faire un compte-rendu écrit.

3. Synthétiser par écrit les éléments abordés, leur structuration en regard de l'ensemble, et leurs enjeux en termes artistiques.

À la fin de la formation, un projet artistique personnel en lien à méthode Corps sismographe® sera présenté à l’ensemble du groupe.

 

Une fois les travaux rendus et validés par les formateurs, un certificat sera remis au stagiaire l’autorisant à utiliser le nom « Corps sismographe® » et à enseigner cette méthode.

 

 

 

Méthodologie  et horaires de travail

 

Méthode pédagogique 

Chaque journée est construite sur la même trame ce qui permet aux stagiaires d’entrer dans un rythme de travail à la fois cadré et propice aux explorations et à l’approfondissement d’outils abordés pendant la formation. Les temps de partages, de discussions et de retours sur ce que chacun a traversé sont très importants et font partie intégrante de la méthode pédagogique. Pouvoir à la fois être témoin du travail des autres et être capable d’en parler, de faire des retours simples et précis sur ce qu’on a vu mais aussi être vu par les autres, trouver des chemins pour rendre visible ce qui nous habite, avoir des outils pour pouvoir l’exprimer. Chacun apprend, en relation au groupe,  à fluidifier l’accès à sa créativité et à lui donner un espace pour s’exprimer.

 

Le matin, le focus est mis sur la présentation et l’acquisition des outils composant la base de la méthode. Ces outils sont mis en relation avec des connaissances anatomiques et théoriques. Des exercices sont proposés afin de faciliter l’appropriation et l’acquisition des outils et matières. Nous invitons un dialogue constant entre pratique et théorie, proposant des repères artistiques historiques et des références philosophiques, afin de tisser des liens avec les sujets d’études par une pensée en mouvement en relation au monde contemporain. Ce temps est primordial pour que chaque stagiaire puisse éprouver les enjeux de la matière avec laquelle il va ensuite pouvoir se constituer une palette d’outils d’expression et créer des compositions chorégraphiques. 

L’après-midi est consacré à la mise en pratique des outils avec lesquels nous avons travaillé dans des exercices du matin. Les stagiaires sont amenés à proposer des formes chorégraphiques à partir de ces outils. Chacun fait l’expérience d’être à la fois créateur et spectateur du travail des autres. Des retours sont faits à chaque étape afin d’analyser ce qui a été fait. Ainsi, nous exerçons un regard sensible et nous apprenons à apprendre des autres, par le partages des expériences et la collaboration.

Des liens sont faits tout au long de la formation entre les différentes matières afin que chaque participant puisse avoir une vue d’ensemble de la technique et puisse faire des liens entre les différentes matières et outils.

 

Pour chaque journée, le travail s’organise de la façon suivante  :

 

9h30-12h30 - échauffements, présentation de la matière et explorations anatomiques : 

Nous entrons dans la matière de la formation par des explorations anatomiques guidées afin de créer des connexions directes et profondes entre le corps et l’esprit. Nous tissons patiemment des liens entre sensations, émotions, actions et réflexions. Le thème du module permet de déployer tout un univers théorique et pratique. Ainsi, les stagiaires sont amenés à entrer en mouvement depuis un état d’écoute interne et de conscience corporelle. Apres avoir proposé une exploration anatomique guidée, par exemple la conscience du flux et le rapport aux liquides dans le corps, chacun peut explorer librement comment cette consigne résonne en lui et s’inspirer des explorations des autres. Cette ambiance de travail à la fois singulière et collective permet de créer un terreau propice à l’expérimentation et à l’échange. 

Approfondissement de la matière :

Nous apprenons à ancrer nos actions dans le présent, à composer avec l’état réel du corps en le mettant en relation avec ses sensation en lien au mouvement et à l’expression. Ce temps permet aux stagiaires d’expérimenter les matières qui permettent d’explorer une palette de qualités d’expression et de composer son mouvement en temps réel. C’est aussi un moment d’échanges individuels où chaque stagiaire est guidé vers ce dont il a besoin pour avoir accès à l’endroit le plus juste pour travailler. 

 

12h30-13h30 Pause déjeuner : 1 heure

 

13h30-16h00 - Mise en pratique : 3 heures

Nous prenons un temps pour convoquer la matière traversée dans la matinée. Des propositions sont faites pour investir ces outils dans des improvisations et des compositions solo ou collectives. Nous ouvrons aussi nos perceptions aux images et aux caractères qui émanent de chacun afin d’élargir nos palettes d’actions en conscience. Chaque stagiaire est invité à mettre en pratique les outils qui ont été traversés en première partie de stage. L’accent est mis sur la précision et la lisibilité des outils. Un temps privilégié est accordé aux partages des expériences. Nous exerçons un regard à la fois critique et sensible sur le travail. Les retours qui sont faits sont à la fois collectifs, quand il s’agit d’analyser une proposition d’un point de vu global et particulier afin également de souligner la responsabilité de chacun dans une composition de groupe. Le travail en solo et duo permet également de mettre le focus sur les qualités singulière d’une personne et de l’inviter à les déployer plus avant. Un jour sur deux, des sessions de mouvement authentiques sont intégrées à la base de ces processus.

 

16h30 -18h  - Philosophie et écriture  ou « Réel Machine » en alternance un jour sur deux : 1heure

Philosophie et écriture : des questions philosophiques adaptées aux thématiques et enjeux de la formation sont abordées et discutées. Une réflexion est menée sur le corps, le soma, la perception, l’éthique, la création, le rapports entre la conscience et l’inconscient dans la pratique, la dimension collective, la nature des images, les enjeux de l’art, la relation aux environnements … chacun peut adapter les ressources partagées à sa pratique. Des temps d’écriture automatique ou d’écriture libre sont proposés, suivis d’échanges et de lectures.

« Réel Machine » est le nom du langage chorégraphique mis en œuvre de façon ludique et créative par le jeu de cartes de la méthode. Ce temps est dédié à l’apprentissage de son fonctionnement et à l’approfondissement des notions impliquées.

 

Programme pédagogique

Ce programme est soumis à d'éventuelles modifications

 

ANNÉE 1

 

Session 1 : 24 octobre au 4 novembre 2022

Module 1 - BASE SOMATIQUE

SOMA/ BASE FLUIDE / SENSATIONS ET PERCEPTIONS / OS ET FASCIAS

La première partie du module met l’accent sur une dimension somatique impliquant les liquides du corps et les qualités fluides dans le mouvement, la structure squelettique, les muscles, les fascias.... Il propose l’exploration de différentes qualités de corps en relation à la gravité et à l’espace. Il met en œuvre la conscience des sens internes kinesthésiques et proprioceptifs, dans la danse. Les stagiaires apprennent à différencier sensation et perception ainsi que les différentes qualités des organes sens, afin de pouvoir se constituer une palette perceptive "kaléidoscopique" et multidirectionnelle qui puisse s’activer consciemment dans l’expression artistique. L’application, dans la danse, du cycle sensori-moteur leur permet de faire des choix créatifs de timing et de qualités d’expressions dans l’improvisation et la composition. 

 

Module 2 - VIBRATION ET RÉSONANCE / MOUVEMENT AUTHENTIQUE

VIBRATION ET RÉSONANCE / Dynamiques qui sous-tendent les formes

MOUVEMENT AUTHENTIQUE, PUISSANCES DE L’IMAGINAIRE

Ce module aborde l’ouverture d’espaces internes dans l’ensemble du corps. Cette « ouverture du corps » permet d’entrer en résonance avec ce qui nous entoure (matières, lieux, personnes, environnements naturels…). Par résonance, cellulaire et moléculaire, se créent des liens sensibles que le danseur peut ensuite exprimer par la danse. Dans un deuxième temps, en relation à des textes et des travaux d’artistes sur les dynamiques qui sous-tendent les formes, les stagiaires apprennent à capter ces dynamiques à partir des espaces de résonance et à les transposer à leur expression en mouvement. Ce processus est soutenu par l’apprentissage d’une gamme d’organisation du mouvement qui permet des interconnexions dynamiques, imaginaires et sensibles avec les règnes de la nature. La danse peut alors témoigner de devenirs animaux, végétaux ou minéraux, par résonance. Cette pratique est une des bases  principales du « Corps sismographe®  », un corps capable de tracer en temps réel, par le mouvement dansé, des informations qu’il perçoit du monde.

Parallèlement, la pratique du mouvement authentique est abordée comme base des processus de création. Les stagiaires apprennent à valider les images actives de l’imagination comme supports du mouvement et à les engager dans les formes qu’ils composent afin de favoriser et développer l’accès à la spécificité de leurs propres ressources de création. Dans la seconde partie de ce module un temps est accordé à l’intégration des outils acquis depuis le début de la formation avec le support de ces ressources.

 

Session 2 : du 20 février au 3 mars 2023

 

Module 3 - PUISSANCES D’AFFECT ET MUSICALITÉ

PUISSANCES D’AFFECT ET JEUX DE RELATIONS

PHYSICALITÉ ET MUSICALITÉ

Ce module intègre à la fois la composition à partir de sensations et d'affects et le phrasé musical.

Les stagiaires sont invités à différenciés les différentes nuances de sensation et d'émotion dans l'expression afin de pouvoir les moduler dans le composition.

En parallèle, le temps sera consacré à l’acquisition d’outils  de phrasé et de musicalité en danse et apprenons à reconnaître et à analyser les différentes phrases d’une musique, les variations de rythme et de phrase, les instruments… Différentes options sont proposées pour composer la danse directement avec la musique en étant capable de proposer des contrepoints. Ensuite, physicalité et musicalité se conjuguent dans la composition chorégraphique instantanée. Ces outils de compositions et de phrasé peuvent également s'appliquer sans musique.

 

Module 4 - IMAGE, MOUVEMENT ET FORME / REGARDS ET « PARTS INFORMULÉES »

Ce module est consacré à des outils permettant de développer une conscience des images produites, de « faire image » et de « défaire image » afin que les formes créées restent vivantes, vibrantes et connectées à la vie. La conscience est à la fois localisée, ici, où le corps se trouve et en connexion à des ailleurs (de la perception, de l’imaginaire et de la mémoire). Le danseur peut composer son geste à partir de cette double géographie (ici/là bas), afin que les formes qu’il produit puissent voyager vers les autres et être nourries de la connexion à d’autres espaces et d’autres temps. Les stagiaires sont invités à développer simultanément une conscience précise de la forme et un lâcher prise qui permet de rester disponible à ce qui surgit dans l’instant.

En parallèle nous aborderons un travail sur le regard et l’adresse. Une gamme de différents regards pour la scène, spécifique à la méthode « Corps sismographe®»  sera transmise aux élèves afin qu’ils puissent faire le lien entre certaines qualités de regard et des états de corps. Certains regards favorisent l’intériorité et d’autres l’adresse au public. L’enjeu est d’apprendre à différencier et à moduler les regards pour élargir ses possibilités d’expression et de partage d’intériorité  par la danse, avec le public. Cette technique permet à la fois aux danseurs de se connecter à des ressources internes authentiques et à pouvoir les exprimer en relation aux autres. Le corps est présenté comme un ruban de mœbius, dont l’intériorité se prolonge d’extériorité, et réciproquement.

 

Certification :

Les travaux personnels relatifs à chaque module de la formation sont rendus.

 

 

ANNÉE 2

 

Session 3 : du 24 avril au 5 mai 2023

 

Module 5 - COMPOSITION INSTANTANÉE ET ÉCRITURE CHORÉGRAPHIQUE

Ce module est consacré plus spécifiquement à la composition instantanée en danse et la chorégraphie en intégrant plusieurs outils de la méthode. L’accent est mis sur la lisibilité et l’efficacité du geste, en relation aux partenaires, à la musique et à l’espace. Le module engage à développer un regard à la fois global et spécifique qui intègre différent paramètres au sein d’un ensemble. Les notions de rythme, de phrasé du geste, de contrepoint spatial et musical, de présence, d’immédiateté, sont au coeur des apprentissages. Les stagiaires auront également à composer de courtes chorégraphies à partir de matériaux chorégraphiques propres à leur expérience personnelle.

 

Module 6 - « MILLE FEUILLES » ET COMPOSITION COLLECTIVE

Ce module est consacré l’apprentissage du « Mille feuilles », c’est-à-dire à la superposition de strates d’expression, permettant de passer d’un niveau d’expression à l’autre, d’additionnant plusieurs paramètres ou les soustrayant. Cette pratique requiert un niveau avancé d’expérience des outils. Le danseur peut ainsi avoir une cartographie des différentes possibilités dont il dispose et développe une autonomie dans les choix artistiques qu’il effectue. Les divers outils de la méthode sont intégrés dans le « Mille feuilles ». Cela permet de composer des partitions chorégraphiques et/ou performatives qui peuvent s’adapter à des projets spécifiques.

 

Session 4 : du 4 au 15 sept. 2023

 

Module 7 - CORPS SISMOGRAPHE ET ENVIRONNEMENTS

Ce module est consacré à l’application des outils dans différents espaces hors des salles de danse ( nature, intérieurs, espaces urbains… ) et à la transmission de ces outils. Les participants pourront expérimenter le « Corps sismographe®» et le jeu de cartes « Réel Machine » dans différents contextes et adapter leur palette d’outils à chaque contexte. Par ailleurs, il devront proposer par petits groupes, des explorations en intégrant la méthode acquise pour apprendre à la transmettre. Chaque proposition, fera l’objet d’un échange d’impressions avec le groupe et d’un retour des formateurs en précisant d’éventuelles pistes de travail à développer ou des points à améliorer.

 

Module 8 - Présentation de projets - Questions professionnelles - Certification

À la fin de la formation, un projet artistique personnel en lien à méthode Corps sismographe® sera présenté à l’ensemble du groupe. Chaque stagiaire disposera d’un temps de présentation de 20 minutes et de 10 minutes de questions et de retours.

 

Contacts :

Gaël Giraud, directeur des programmes et référent handicap : corps.sismographe@gmail.com

Nadia Vadori-Gauthier, directrice artistique et pédagogique : corps.sismographe@gmail.com